Repas de printemps du Grand Large
Il aura lieu le mercredi 8 avril, à midi, à la salle des fêtes. Les inscriptions à ce repas se feront à partir du lundi 16 mars, à 14 h. Une permanence sera assurée au local du club jusqu’au 28 mars inclus, sauf le mardi et le week-end. Le prix du repas est de 25 €, boissons comprises.
Ouest-France 12/03/15

L’UDB : modifier vite les conditions de la dsp.
Nous nous engageons, si nous sommes élus au conseil départemental, à utiliser toutes les voies juridiques et politiques possibles pour remettre en cause les conditions de la DSP et ses conséquences tarifaires. Il en va de la justice territoriale et de l’avenir de Groix.
contact@lagauchebretonne.bzh

J.F. Savy, préfet du Morbihan s’en va
Dans le Morbihan il aura eu à mener des dossiers économiques comme les restructurations dans l’agroalimentaire (Doux, Gad...), les inondations de l’hiver 2013-2014, ou encore le dossier du TK Bremen, cargo battant pavillon maltais qui s’est échoué le 16/12/011 sur les côtes d’Erdeven
Ouest-France 11/03/15

Un câble énorme va relier Belle-Ile au continent
Il servira pour le transport de l’électricité, mais intègre aussi de la fibre optique afin d’amener très haut débit Internet aux Bellilois. «Un câble de 15 km d’un seul tenant, avec la fibre optique intégrée en son cœur, et ces protections mécaniques : c’est une première en France», souligne J.P. Leprince.
Ouest-France 11/03/15
Prouesse. Le câble du XXIe siècle à Belle-Ile
Il est construit d’un seul tenant sur toute sa longueur, soit 15 km. Jusqu’à présent les câbles sous-marins étaient fabriqués par tronçons. Le résultat, c’est un serpent sous-marin de 450 tonnes, qui est déroulé à raison de 900 mètres par heure, par des profondeurs qui vont jusqu’à 30 mètres.
Le Télégramme 12-03-15-

Mourir ensemble
Rares sont les débats qui donnent autant l’impression de jouer avec les mots, que le débat parlementaire actuel sur la "fin de vie". Sans doute les non-croyants sont-ils aujourd’hui majoritaires en France. Mais voilà. Cinq organisations religieuses existent. Il faut les ménager. Et donc, légiférer à mots couverts.
D. Schneidermann 09h15 @si 12/03/15