Focale. Des visites d’expositions en projet
Mardi soir, à Port-Lay, les fondateurs de Focale, animaient l’assemblée générale de l’association, fondée en mai 2013, qui compte actuellement une vingtaine de membres. Sylvain Marmugi, le président, a rappelé les événements marquants de l’année écoulée. Pratique : Adhésion : 15 €. Contact : focale.groix@gmail.fr
Le Télégramme 04-02-16

Office de tourisme. Encore des zones d’ombre
L’Agglomération a décidé d’entrer dans l’ère du tourisme numérique. Un choix dicté par l’évolution des usages et des technologies. Le futur office communautaire sera composé de Lorient, Hennebont, Larmor-Plage, Groix et Port-Louis. Ces cinq sites seront bénéficiaires d’investissements nécessaires à leur labellisation, leur classement et leur mise aux normes.
R. Nescop Le Télégramme 04-02-16

Lobbying et pesticides. Le député s’explique
H. Pellois (PS) : «Nous avons été piégés car nous étions présents à pour parler alimentation, alors qu’É. Lucet venait pour dénoncer les pratiques de Syngenta. Défendre l’agro-écologie et les circuits courts était ma seule motivation ». J. Labbé (EELV) : "Les parlementaires ont très bien pu se faire piéger par l’intitulé du débat. Je suis sur leur liste rouge ».
M. Pélicart Le Télégramme 04-02-16

Déchéance de nationalité. Des députés prennent position
G. Rouillard s’affiche dans le camp du «pour». «Je soutiens les mesures que cette menace exige de mettre en oeuvre, dont celle de recourir à la déchéance de nationalité». P. Noguès :"C’est une loi de circonstance, une opération politique qui surfe sur les peurs légitimes de la population. De plus, cela va à l’encontre du droit du sol, un des fondements de la République».
Le Télégramme 04-02-16

Toubon : "La France dans «l’ère des suspects»
Le défenseur des droits s’alarme du projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme. «Contrairement à l’avis du Conseil d’État, le gouvernement introduit ce qui ressemble fort à un état d’urgence glissant, un régime d’exception durable.Les Français veulent-ils léguer à leurs enfants un état de droit inférieur à celui que la République a mis 200 ans à bâtir ?»
J.B. Jacquin LE MONDE 04.02.16