Fifig. Sylvain Marmugi : « la boucle est bouclée »
- "Quel avenir pour le Fifig alors" ? - " L’idée est de couper la programmation en deux : les documentaires et longs-métrages seront confiés à l’association « J’ai vu un documentaire ». Il manque de la coordination, alors un nouveau poste va être créé. L’objectif, si tout se passe bien, serait d’employer quelqu’un qui chapeautera le travail en amont.
M. HUDSON Le Télégramme 23/08/16

Fifig. En images : derniers regards... avant 2017
Laurent Morisson a assuré la programmation musicale du Fifig, piochant des talents aux quatre coins du monde : chants et danses inuits, Eivor des îles Féroé, Renavis de Groix, tambours japonais Taikokanou, Damily de Madagascar, Les Triplettes de Merville, Cadencia Perfecta de Cuba, les choeurs du Québec et le grand René Lacaille qui a joué dimanche soir.
Le Télégramme 23/08/16

Mixité et authenticité font le succès du Festival
Cette édition 2016 aura permis de renouer avec le succès. F. Baron : «Cette réussite est importante au moment où il va y avoir des changements dans l’organisation. Il y a dans ce festival une ambiance spéciale faite de mixité et d’authenticité qui tient au caractère groisillon et qui en fait le succès. Nous devons la préserver », conclut le président.
Ouest-France 23/08/16

L’image du jour
Ils ont assuré comme des chefs, depuis jeudi soir et même en amont du festival. L’armada de 150 bénévoles peut être fière de son Fifig 2016. Tous ont fait le job, avec le sourire, à toute heure du jour et parfois de la nuit, de la volante aux fourneaux, de la signalétique au kiosque, en passant par les caisses, les expositions, les barrières, les toilettes, déchets et la régie.
Le Télégramme 23/08/16

Le bénévole du jour
Davidohm est ravi de son premier Fifig. Sa curiosité artistique l’a poussé à s’investir du côté des expositions. «Je suis toujours prêt à découvrir de nouvelles choses. J’ai particulièrement apprécié le travail de Milla Koivisto». Alors, converti au Fifig ? «Oui ! Je repars pour la prochaine édition. Mais avant, je rentre aux Beaux-Arts, en septembre, à Brest».
Le Télégramme 23/08/16

Électricité. Le compteur Linky fait débat
Une réunion s’est tenue avec une centaine de personnes. Parmi les griefs évoqués : le coût de l’opération, les dangers potentiels du CPL sur la santé, les pannes, les incendies et les intrusions dans la vie privée (des informations seront transmises via Linky).«Nos élus doivent prendre conscience de l’importance du problème», ont conclu "Les citoyens éclairés"
Le Télégramme 23/08/16

Expo. Valérie Windeck au fort du Gripp
Valérie présente actuellement, au fort du Gripp, ses dernières créations intitulées «Abstraction paysage». Artiste designer, plasticienne protéiforme, Valérie Windeck, qui fut directrice artistique en design industriel à Paris, travaille désormais dans son atelier de recherche de l’île de Groix. Elle a participé récemment à l’aventure des plasticiens de l’association ÎAC.
Le Télégramme 23/08/16

Sarkozy : un livre tout en muscles
Pour un premier jet, le désormais candidat à la primaire de la droite ne fait pas dans la dentelle. Dans son opus de 230 pages qui sortira mercredi chez Plon, tous ses thèmes de prédilection, gage d’une campagne musclée, y sont. De l’«autorité» à «l’identité de la France», qu’il érige en «premier combat», mais aussi compétitivité, liberté.
N. Raulin , L. Peillon et L. Equy — Libération 23/08/16
Martingale
Son style à l’emporte-pièce naît aussi d’une réflexion. Livre inquiétant : Il déroule un programme de rupture radicale, fait pour une bonne partie de mesures glanées les unes chez M Le Pen, les autres chez P. Gattaz. Ainsi il va s’acharner à convaincre les électeurs que tout ira mieux quand on aura supprimé des pans entiers de notre système de protection sociale.
L. Joffrin —Libération 22/08/16