Par David S.M.

Pas difficile, quand on applique un écrémage économique comme le font les sociétés actionnaires comme Véolia.
Quand la vie courante devient hors de prix, et que de fait, seules les familles plus qu’aisées peuvent se permettre un tel train de vie, pas étonnant que l’île prospère. Quand une seule famille monopolise le marché pétrolier à outrance, rien d’étonnant non plus. Ca reviendra bientôt moins cher de passer une semaine en vacances que de faire sa pelouse !!!

A l’heure où l’Etat se désengage et les impôts locaux flambent. Fonctionnaire de base, il y a quelques années, j’aurais pu travailler sur l’île dont je suis originaire, mais les postes ont fermé. Alors non, désolé, quand je vois la tournure que prend la vie là-bas, quand je vois l’état déplorable de l’île qui n’est devenue ni plus ni moins qu’une extension de Beauval, ses routes qui font passer le sol martien pour un tarmac d’Orly, leurs abords à l’abandon, j’ai mal au coeur.
David.