Un visiteur fidèle de ce blog s’interroge sur la possibilité de présenter les films en version française.

La Présidente de l’association lui répond.

Bonjour Kichen,

Les "règles " actuelles sont simples : Cinéf’îles est une association qui projette en complément des séances de Mme Perron exploitante en titre du Cinéma des Familles.

Cinéf’îles, qui ne travaille qu’avec des bénévoles, projette chaque film en une seule séance, en louant la salle, et bien sûr en payant tous les droits et taxes liées aux projections pour le CNC.

Or, la majorité des adhérents de Cinéf’îles attend des films en VO , ce qui restitue tout ce que le réalisateur a souhaité faire passer dans son film.

Notre association répond en priorité au souhait de la majorité de ses adhérents, cela est logique.

Mais je peux tout à fait comprendre votre point de vue et votre déception, et bien sûr si Cinéf’îles devenait exploitant du cinéma avec plus de moyens en terme de bénévoles (il en faut au moins trois par séance dont un projectionniste), il serait possible d’avoir pour chaque film aussi une séance en VF comme c’est parfois le cas dans un cinéma commercial (mais pas toujours ! même à Cinéville Lorient).

Actuellement Cinéf’îles regrette de ne pas pouvoir satisfaire votre souhait, même si nous nous efforçons, depuis que Mme Perron ouvre moins son cinéma l’hiver, de penser, dans la mesure de nos forces, à tous les habitants permanents de l’île, dont je suis.

Je pense que vous n’avez pas manqué de remarquer ce souci dans notre programme passé, avec plusieurs films français, des films sur la Pêche, une soirée salle comble avec "des Groisillons pendant la guerre" et bien d’autres séances qui ont intéressé nombre de spectateurs adhérents comme non adhérents.

Permettez moi une dernière remarque : actuellement seules deux personnes bénévoles sont formées et autorisées par Mme Perron à prendre la main sur l’appareil fragile et coûteux de projection, je l’en remercie et la comprends parfaitement.

J’espère avoir répondu à votre question et vous remercie de l’intérêt que vous portez au Cinéma de notre île. Cela m’a permis d’éclaircir un peu la position difficile de l’association Cinéf’îles qui essaie de maintenir ouvert le cinéma même l’hiver pour le plaisir des spectateurs qui nous en remercient par leur présence.

Françoise Martin, présidente de Cinéf’îles.