Comment introduire la sélection à l’entrée de l’université, sans l’introduire tout en l’introduisant ? C’est l’exercice de funambule auquel se livre le gouvernement : le mot «prérequis» a été banni, sinon la chose, et on annonce des moyens destinés à faciliter l’intégration des lycéens. A vérifier, bien sûr. Rappelons que la formation est moins une dépense qu’un investissement…

L. Joffrin Libération 30/10/17