Photo France3 Bretagne

Un très fidèle visiteur de ce blog (et site) nous transmet un article dont j’extrais les passages ci-dessous. La conclusion que j’en tire est que Jacques est un incorrigible optimiste, ce qui fait notre principale différence :-)

On vit la passion ciné plus fort en Loire-Atlantique qu’ailleurs en France dans 35 cinémas associatifs. Les bénévoles de ces derniers s’échinent pour proposer des séances à des prix défiant toute concurrence (autour de 5 €). D’autant que leurs salles n’ont rien à envier à celles des multiplexes : son et image numériques, films en VO, la plupart accessibles aux personnes à mobilité réduite.
La plupart du temps, les cinés associatifs n’ont pas les moyens de racheter les murs lorsque le propriétaire décide de les vendre. Beaucoup d’entre eux n’auraient donc pas survécu sans une volonté politique forte des villes."

Ouest-France édition de Nantes 10/3/18 ,