8 députés sur les 19 «marcheurs» bretons n’étaient pas présents dimanche et n’ont pas donné de délégation de vote. Dans le Morbihan, les anciens socialistes G. Rouillard et H. Pellois ont «séché» le scrutin. «Être absent, cela revêt aussi une signification politique» concède H. Pellois, qui se serait abstenu s’il avait voté. P. Molac avait donné délégation à D Bagarry de «voter contre ou de s’abstenir».

Le Télégramme 23/04/18