Le projet du parc de Groix Belle-île a fait les frais du défaut volontaire de General Electric, qui n’a pas souhaité honorer sa commande. Les porteurs de projets ont donc dû choisir un nouveau turbinier : MHI Vestas. Un imprévu dont les conséquences ne sont pas anodines, ces projets doivent à nouveau obtenir le feu vert des autorités françaises et européennes. La procédure est en cours.

R Chicheportiche Green Univers 5/03/20