Ce que dit le Maire aux élus locaux :

A ce jour, il semble, officiellement, qu’il n’y ait aucun cas de Codiv 19 sur l’île mais quelques cas suspects. En tout état de cause, l’information ne peut être donnée que par le corps médical.

Ce que dit le corps médical ( à travers l’APSIG )

Chaque cas probable est aujourd’hui considéré comme un cas de coronavirus . Le résultat d’un test ne modifierait pas le diagnostic que le médecin fait devant l’association de certains symptômes

L’absence de communication est certes préjudiciable mais quid d’une information contradictoire ?

On voit chaque jour que le gouvernement minimise les dégâts "sanitaires" de cette pandémie, tout préoccupé qu’il est par les intérêts économiques de ceux pour qui il s’agite.

On ne publie que le nombre de morts à l’hôpital (pas ceux des EHPAD ni à domicile)

Puis on donne la consigne de ne pas hospitaliser les cas douteux sous prétexte que les tests ne sont pas fiables et qu’il n’y aurait pas de traitements ad hoc.

Tout ceci contredit par des chefs de services hospitaliers qui, n’étant pas aux ordres (car n’attendant pas un poste de ministre de la santé ou de directeur d’ARS), continuent de prescrire la chloroquine honnie par les autres, à la botte ! Car ce médicament serait plus efficace tant que les symptômes ne seraient pas d’une extrême gravité.

Comment pourraient être traités les malades au début de la présence visible de la contamination (et confinés à leur domicile*) puisque les généralistes n’ont pas le droit de le prescrire ?

Minimiser le nombre de contaminés ne favorise pas non plus le respect du confinement. Pas plus que minimiser le nombre de présents non résidents.

Des statistiques réelles montreraient quelle est la proportion de "continentaux" parmi les cas suspects et qui, d’après le nouvelle doxa médicale, sont considérés comme cas de coronavirus.

Je m’autorise à poser ces questions qui me préoccupent fortement, Mr le Maire ayant eu l’amabilité de m’affirmer que je n’étais pas concernée par son coup de colère de la semaine dernière concernant des publications de réseaux sociaux.

Je suppose que ces contradictions pourraient être en lien avec des consignes de l’ARS ...

* Enfin, théoriquement, il peut arriver que certains soient vus en train de faire leurs courses ou gambadant par les chemins :-(