En procédant à des essais de ses robots sous-marins, Neotek a repéré une mine marine entre Lorient et Groix par 33 mètres de profondeur. . Un engin qui, d’après les images et les échos du sonar, semble être « d’une capacité similaire » à la mine marine récemment pétardée à Brest. Pour mémoire, cette dernière pesait 970 kg et contenait 815 kg d’explosifs équivalents TNT.

le-telegramme24/09/20