La Glacière : F Loher : « Début octobre, on aura arrêté une décision ». Le frigorifique, à l’imposante stature, promis maintes fois à la destruction, est toujours debout. Le nouveau maire a découvert sur son bureau un permis de démolition signé le 12 mars dernier. Sur le port, les professionnels n’ont pas la nostalgie d’un bâtiment usé jusqu’à la corde. Reste l’intérêt patrimonial ? Il y a débat.

le Télégramme 25/09/20