« Le déploiement de la 5G doit se faire dans la transparence et à l’issue d’un débat public. Cela implique, dans un premier temps, de respecter un élémentaire principe de précaution. Cela nécessite d’évaluer les impacts sanitaires, environnementaux et économiques de cette technologie, avant d’envisager son déploiement », explique la maire socialiste de Rennes, Nathalie Appéré, en réaction aux propos du président Macron assimilant les anti-5G aux défenseurs du « modèle Amish ».

B Menguy la gazette des communes 29/09/20