Quand j’étais touriste à Groix, je ne manquais aucune des parutions de livres et revues parlant de mon caillou en vue de soulager la nostalgie des soirées d’hiver.
Dans ce cadre, j’aurais acheté la BD de Prosperi Buri et, en le lisant, j’aurais respiré un peu d’air de Kerlivio et de Port-Melin :-)
Là, je suis gâtée, il me l’a offerte ...