STX : « Une rentrée sur fond de crise » selon la CGT

La CGT avance la piste d’une commande avec le conseil général, « sachant les problèmes rencontrés cet été par un des rouliers de Groix régulièrement en panne et qui nuisent aux besoins de circulation des îliens. Les projets susceptibles d’aboutir sont des ferries à gaz ou électrique ».
Ouest-France 30/08/11

Musique à Groix : un final de haut vol
La chapelle de Locmaria a résonné aux sons des negro-spirituals et gospels. Le public venu très nombreux se prêtait volontiers aux improvisations musicales proposées par la chef de choeur qui faisait chanter «Swing low, swett chariot», à une salle en ébullition.
Le Télégramme 30/08/11

Pôle emploi veut radier ses usagers par e-mail
Le projet a circulé entre la direction opérationnelle des services et la direction support aux informations début juillet, et a été évoqué par le site ActuChômage. Sous couvert de dématérialisation des services, Pôle emploi risque d’aggraver les inégalités devant l’accès à Internet, explique le syndicat SNU-FSU.
R. Carcan et O. Laffargue Rue 89 29/08/11

Les malades chroniques dans le collimateur du gouvernement
« La manière dont sont traitées les personnes en situation de handicap révèle l’état d’avancée démocratique d’une société », déclarait Sarkozy. [im]Patients, Chroniques & Associés estime que le décret du 16/8 laisse planer «un sérieux doute sur cette déclaration pleine d’emphase». Le handicap : priorité nationale ou variable d’ajustement budgétaire ?
La Gazette Santé Social 26/08/11
Nouveau décret sur l’AAH
Totalement déconnecté de la réalité quotidienne des bénéficiaires, ce décret n’a qu’un seul objectif : faire des économies sur le dos des malades, en compliquant un peu plus les procédures d’attribution de l’AAH. Alors que Sarkozy avait promis en 2007 une augmentation de l’AAH de 25% durant 5 ans, ces différentes mesures se chargent de réduire l’assiette des bénéficiaires.
http://www.chronicite.org/

Davantage de pauvres en France en 2009
13,5% de la population vivait sous le seuil de pauvreté en 2009, contre 13% en 2008. Le seuil de pauvreté monétaire représente 60% du niveau de vie médian, qui était de 19.080 euros annuels en 2009 (1.590 euros par mois), soit 0,4% de plus qu’en 2008 en euros constants.
La Croix 30/8/11
Près d’un Français sur sept sous le seuil de pauvreté en 2009
L’impact de la crise économique sur l’économie et le marché du travail en France s’est traduit en 2009 par le ralentissement de la progression du niveau de vie et par la remontée du taux de pauvreté. Sur ces 8,2 millions de pauvres, la moitié vivait avec moins de 773 € par mois.
Ouest-France 30/8/11
La moitié des Français vit avec moins de 19.000 euros par an
Alors que les écarts de niveau de vie entre les Français les plus fragiles et les plus riches avaient diminué jusqu’en 2004, ils ne cessent de se creuser depuis. Les 10% les plus aisés avaient un niveau de vie d’au moins 35.840 euros, en hausse de 0,7%.
M.Visot Le Figaro 30/08/11
13,5% de Français vivent sous le seuil de pauvreté
Les chômeurs sont aussi en 2009 plus représentés dans les couches les plus modestes. Le «niveau de vie» se calcule en divisant les revenus du ménage par le nombre de personnes qui le composent mais en tenant compte des économies d’échelle et du fait que les enfants consomment moins que les adultes.
Libération 30/08/11
Le niveau de vie d’un ménage correspond à son revenu disponible (somme des revenus d’activité, retraites, indemnités de chômage, revenus du patrimoine et financiers et prestations sociales, moins les impôts directs) divisé par le nombre d’"unités de consommation" figurant dans le ménage.
Le Monde 30/08/11