On en apprend des choses quand on fait une collecte militante !!

Le but de celle de samedi était de solliciter des fonds pour financer un bus afin de se rendre en délégation à Vannes et montrer à l’ensemble des conseillers présents lors de leur session que les Groisillons en ont plus qu’assez d’être pris pour les dindons de la farce concoctée pour eux par Océane-Véolia avec la bénédiction des responsables du Conseil Général.

Comme on pouvait s’y attendre, quelques clients du marché et des supermarchés sont passés bien au large des cagnottes : le mot d’ordre était bien respecté par les soumis traditionnels, tenants de la pratique de la tête baissée et du : "Oui Chef, bien Chef".

Plus étonnant était le détour fait par certains qui ne se disent militants que lorsqu’il s’agit de défendre leurs intérêts propres (et appellent à l’aide, le cas échéant...)

La bêtise de ceux qui disent "ça ne me concerne pas" ne pensant pas qu’un jour ils feront certainement partie des malades devant partir avant l’aurore pour des soins qui ne leur permettront de ne rentrer chez eux que tard le soir, donnerait presqu’envie de leur souhaiter deux ou trois cancers de suite.

Notre plus profond mépris va à ceux qui, bien chics sur eux, trouvent normal qu’Océane veuille faire des économies sur notre dos. Ils n’ont pas besoin de nous expliquer qu’ils ont des actions Véolia dans leur portefeuille !

En compensation, une anonyme laisse discrètement un billet de 50 € et des désargentés, les pièces qu’ils trouvent au fond de leur poche.

Grand merci à eux, grâce à qui on peut penser que le mot "solidarité" n’a pas tout à fait déserté la terre groisillonne.