Force est de constater que monsieur Goulard s’asseoit et sur les actions du cocig et sur la motion du conseil municipal. Pour lui, ni le cocig (mais de cela on se doutait un peu), ni les élus groisillons ne sont représentatifs de la population. J’espère de tout coeur que nos élus, quelques soient leurs orientations politiques, sauront réagir face à ce mépris affiché.

Comme autrefois les dames de la paroisse avaient "leurs pauvres", monsieur Goulard a-t-il, lui, "ses Groisillons"? Souhaitera-t-il aussi, dans un futur proche, qu’on l’appelle "not’ bon maître"? Nous n’en étions pas loin hier lorsque nous traversions les salons cossus du conseil général : moquette épaisse, enfilade de pièces vides et illuminées, ambiance feutrée... Et puis cette grande salle, toute en moquette crème et bois, bien chauffée, où siègent (confortablement cela va sans dire) nos conseillers. A peine un regard pour nous, les Greks venus à nos frais à cette session (je fais évidemment une exception pour notre conseillère). On peut franchement se demander à quoi rime ce comportement de "seigneur".

A Groix, nous avons un très joli mot pour parler du mépris : "la disprizance". Et bien voilà,monsieur Goulard, nous n’avons pas grand chose à vous offrir si ce n’est notre disprizance... Mais je vous assure que c’est de bon coeur !................................
Elizabeth Mahé

Psitt !! Monsieur Goulard ! quelque part au conseil général, nous vous avons punaisé les paroles de notre rond de Véolia pour que vous puissiez le chanter avec nous... Vous voyez, nous ne sommes pas rancuniers, nous partageons volontiers !

Ecoutez "Rond de Saint Véolia"



...et les paroles


Le cercle celtique s’était déjà fait plaisir l’année dernière avec un "rond de saint Vincent" (une danse de saint Vincent sur Oust) relatant les déboires de nos ferrys (talonnage, abordage) et leurs tarifs toujours en hausse.

Cela aurait été vraiment dommage de ne pas compléter le tableau... Et bien, c’est fait ! voici la suite du rond de saint Vincent :

"On dit que les insulaires
ont mauvais caractère
Mais c’est surtout que l’hiver
chez nous c’est la galère
Un jour c’est le saint Tudy
et ses moteurs pourris
Le lendemain l’Acadie
qu’est plus qu’un vieux débris
 
Refrain :
C’est en allant vers la mer qu’on croise des insulaires
C’est en allant vers la mer qu’on croise des insulaires
Qui n’ont pas la frousse de ces fichus marchands d’eau douce
 
On a un chouette ferry
jamais à port Tudy
Il s’appelle "l’Ile de Groix"
on se demande bien pourquoi
Il se balade à Belle Ile,
à Quiberon, à Lorient
Mais nous les Groisillons,
on le voit que de temps en temps
 
Les chefs de Véolia
et tous leurs actionnaires
Sont des gens qui se déplacent
rien qu’en hélicoptère
Qu’est ce qu’ils en ont à faire
de nos problèmes d’horaires
De la perte d’un salaire
et des Greks en colère
 
Deux bateaux c’est vital
mais le conseil général
Brade le service public
à une pompe à fric
Yen a un qui s’en fout
et l’autre qui se moque de nous
Pour se battre jusqu’au bout ,
on compte aussi sur vous"

Certains diront qu’une chanson ne sert pas à grand chose mais je vous assure que ça fait un bien fou quand on la chante !

Elizabeth Mahé

MP3 - 4.1 Mo
"Rond de Saint Véolia"
Téléchargez le mp3
texte - 1.5 ko
"Rond de Saint Véolia"
Le texte