Denise Guillaume, conseillère générale
Permanence mardi 15 octobre. Sans rendez-vous de 10 h 30 à 12 h, à la salle des fêtes. Contact : 02 97 54 83 69.
Ouest-France 12/10/13

Les artistes de Palette surprise ont une nouvelle animatrice
Peindre l’île au fil des saisons, croquer les travailleurs de la mer tout en gardant les partenariats avec les associations locales sont autant de projets qui démangent le pinceau des artistes. Avis aux amateurs, la porte de l’atelier est ouverte chaque lundi après-midi.
Ouest-France 12/10/13

Focale reprend ses activités photographiques
Les cours théoriques et pratiques seront toujours liés et espacés de deux semaines. Ils auront lieu 1 mois sur 2, le mardi soir, à 18 h 30. Ils sont gratuits et réservés aux adhérents. Les ateliers se dérouleront 1 mois sur 2, le samedi matin à 9 h 45, puis réalisation des travaux l’après-midi.
Ouest-FRance 12/10/13

Entreprendre dans les îles. Un colloque à Port Lay
Jeudi et vendredi, la commune de Groix accueillait le deuxième Atelier des îles, un colloque réunissant les élus des quinze îles du Ponant, des entrepreneurs insulaires et des chercheurs. La soirée du jeudi, animée par la fanfare des Chats-Thons et par le cercle celtique, aura resserré les liens insulaires.
Le Télégramme 12/10/13

Le Palais : Transports maritimes : le cahier de doléances est prêt
Le maintien des équipages et des bateaux à poste de nuit à Belle-Ile est demandé comme un minimum de sept rotations, toute l’année. La flotte sera adaptée aux besoins des lignes : Le Bangor, l’Île de Groix, le Vindilis et le Kerdonis pour le service complémentaire.
Ouest-France 12/10/13
Transports. Les insulaires veulent des tarifs plus bas
Frédéric Le Gars : «le conseil général devrait pouvoir abonder si des lignes sont déficitaires, comme il le fait pour le transport routier en proposant tous les trajets en car dans le département à 2 €. Est-ce normal de payer 2 € pour faire Auray-Vannes et 33 € pour Quiberon-Belle-Ile ?».
Le Télégramme 12/10/13

Pas de «canton des îles». La déception de D. Palluel
Sa proposition n’a pas été prise en considération dans le décret qui institue les futurs cantons. «Les îles continueront à être vues comme un poids pour la collectivité. Mais gageons que c’est surtout par peur d’avoir un conseiller général qui se batte vraiment pour l’avenir et le développement des territoires insulaires».
Le Télégramme 10/10/13