B. Mouchel reconnaît que le recrutement d’un directeur n’a pas été simple. 87 candidatures de toute la France. «Ces candidats avaient bien compris la spécificité du festival et l’importance du mot ’militant’. Yann Stéphant réunit les compétences en matière de direction et un sens géopolitique».

Ouest-France 13/02/14