Extrait II

Chose promise, chose due !!

Le maire a annoncé fièrement l’aboutissement vendredi prochain de ses efforts constants pour obtenir la gestion de l’eau et l’assainissement en régie directe.
On la réclamait depuis près de 15 ans mais, rappelez-vous, ... "il y avait plus urgent", ou "on a laissé passer la date"...
La commune deviendra donc régisseuse au 1er janvier 2018.
D’ici là, Lorient agglo aura effectué les travaux au programme, travaux nécessités par l’état déplorable dans lequel Véolia a laissé le réseau d’eau et ses gaspillages, le château d’eau, la station d’épuration etc... Les réparations des captages sont déjà effectuées.
Le maire a évoqué également la nécessité vraisemblable d’avoir à reconstruire plus tard une usine de traitement, les travaux nécessités par l’actuelle n’étant pas autorisés par sa situation en bord de côte.

Extrait I

Parmi les questions évoquées lors de cette réunion, celle traitant de l’encadrement des jeunes a particulièrement attiré l’attention de la (maigre) représentation citoyenne.
Le maire a rappelé que la jeunesse est la priorité de sa mandature. Il a osé préciser ses interrogations devant l’augmentation importante de consommation d’alcool et de drogue des jeunes Groisillons. Par égard pour l’assistance, il n’a pas voulu détailler l’état dans lequel se trouvent le matin les lieux où les jeunes se retrouvent la nuit.
Il pense qu’une reprise d’un accompagnement à l’éducation sportive pourrait être utile, bien que dit-il, il soit déjà trop tard pour les ados actuels. Il faut orienter l’effort sur les enfants des classes primaires.
Benjamin Mahé actuellement en stage en rapport avec sa formation de qualification pourrait être à l’avenir cet animateur sportif. Le maire compte lui attribuer diverses responsabilités comme de donner les cours d’éducation physique dans les deux écoles, l’apprentissage de la natation aux élèves du primaire, la gym douce à l’EHPAD par exemple.
L’opposition par la voix de Victor Da Silva a regretté l’abandon des animations artistiques et culturelles. Ainsi que l’éloignement du centre du bourg que ce soit au club house où, dit-il ; le terrain est grand et pas surveillé partout ou dans le futur city-stade prévu près de la salle des fêtes si la vente de la maison Le Nezet se conclut.

La réunion du conseil close, le maire ayant signalé la faible participation des enfants le mercredi au CLSH (de 3 à 5 a-t-il dit), j’ai réitéré ma proposition d’accueillir ces enfants gratuitement, comme le sont les ados. Si la prise en charge doit être précoce, autant qu’elle soit équitable financièrement.