dessin de Nono dans le Télégramme

Les candidats UMP au prochain scrutin départemental, (donc affidés à Goulard) Colas/Tonnerre, se sont fendu d’une longue lettre pour expliquer aux Groisillons comment EUX allaient s’occuper de nous.
Parce que, foi de Goulard & Co, c’est pas parce qu’on ne vous a manifesté jusqu’à maintenant, au mieux qu’indifférence, au pire le plus grand des mépris, que cette situation doit perdurer !

VOTEZ POUR NOUS ET VOUS ALLEZ VOIR CE QUE VOUS ALLEZ VOIR !

Tout d’abord, ils entendent participer à l’amélioration de cette desserte entre Lorient et Groix. (même si) De gros efforts ont été entrepris par le Conseil Général.
Ils seront très vigilants pour examiner les solutions en tenant compte des besoins des Groisillons avec des horaires qui répondent aux besoins des usagers.
Ils siègeront à la commission transports et rendront compte de l’exploitation de la desserte. Ils réfléchiront à un plus grand appel d’offre
Ils s’interrogent DEJA sur le déficit chronique du prestataire
Leur combat sera d’affirmer le principe républicain de continuité territoriale et garantir l’accessibilité social et économique aux transports.
En un mot, ils proposent des améliorations réalistes et opérationnelles.

MAIS QUE N’ONT-ILS SOUFFLE TOUT CELA PLUS TOT DANS L’OREILLE DE LEUR AMI-PRESIDENT ?

J’ai trouvé : Un de leurs fervents supporters est Monsieur Rémy Thomas, membre de l’Avenir en danger qui s’est lui aussi fendu il y a quelque temps d’une belle lettre pour dissuader le Groisillon, dont chacun sait qu’il ne réfléchit pas par lui-même, de se joindre à l’action en justice du COCIG (pour celle des CCT, dont le lien bleu marine n’est plus à démontrer, pas de problème...)
Donc Mr Thomas, bien que s’exprimant sur le blog de l’Avenir de Groix, organe d’expression de l’opposition municipale qui compte dans ses rangs un candidat FRONT DE GAUCHE, fait maintenant la campagne de l’UMP ; ça c’est un gage d’union nationale insulaire !!

Pour paraphraser le slogan de l’office de Tourisme : à Groix, chaque millimètre est une découverte, on peut dire
à Groix, dans le paysage politique, chaque seconde nous réserve une surprise !