"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
Santé

Confinement une heure de plus !

JPG - 45.6 ko

Lire la suite - commenter...

La commune garde les lots réunion, dentistes, sage-femme, salle d’attente et studio mais a vendu le reste au profit des personnels de santé, soit 17 lots pour neuf acheteurs. .Ouverte en 2018, la maison de santé accueille : deux médecins généralistes, deux infirmiers, deux dentistes, une psychomotricienne et deux orthophonistes, un diététicien-podologue, deux kinésithérapeutes et un lot ostéopathe-sage-femme.

le Télégramme 15/10/20


Lire la suite - commenter...

JPG - 22.3 ko

Tout d’abord, Monsieur, je vous prie d’excuser ce moyen cavalier de m’adresser à vous mais, ne fréquentant pas l’Eglise, je n’ai trouvé que celui-ci. Ma confusion est relativisée par l’assurance que m’avait donnée le recteur Guyot qui excusait ma défection en ces termes "Je préfère à certaines paroissiennes les concitoyens qui œuvrent pour la collectivité ".

L’article paru ce jour vous concernant me renvoie aux années où j’étais institutrice dans une mission catholique de Côte d’Ivoire. Un journaliste aurait pu faire du Père missionnaire qui m’employait un portrait semblable au vôtre. Lui aussi tentait de "bâtir une fraternité en écoutant les gens." (...)


Lire la suite - commenter...

Des opérations liées au « plan de gestion opérationnelle des dragages, validé en juin 2019 par le préfet du Morbihan pour une durée de dix ans ».70 000 m3 de sédiments de qualité immergeable seront dragués. Les sédiments non immergeables seront laissés en place et dragués ultérieurement, quand une filière de gestion dédiée et autorisée à terre sera opérationnelle ».

Le Télégramme 14/10/20


Lire la suite - commenter...

Alors qu’un appel à la grève est lancé pour le jeudi 15 octobre, quatre infirmières évoquent leur ras-le-bol. "On a peur de contracter la covid, car on voit certains de nos collègues qui l’ont eue au printemps, qui ne récupèrent pas bien. On a vu un brancardier de 20 ans qui, plusieurs mois après, avait du mal à pousser un brancard vide, une aide-soignante qui est toujours essoufflée. Ça fait peur comme maladie ».

Le Télégramme 14/10/20


Lire la suite - commenter...

Ségolène Royal : Couvre-feu ? Non, ça ne sert à rien de dramatiser par le vocabulaire». Et la même d’embrayer que, si nous sommes en guerre, alors il faut «payer les soldats», c’est-à-dire les personnels soignants. Le terme est depuis largement usé, même en temps de paix, par exemple lors d’événements météorologiques nécessitant une vigilance accrue des citoyens.

Libération 15/10/20


Lire la suite - commenter...

Le Pr François Raffi appelle chacun à la responsabilité. Il regrette que la France n’ait pas la puissance de feu de l’Angleterre ou des États-Unis. « En Angleterre, ils ont inclus, 11 000 personnes en dix semaines pour le Dexaméthasone. Que fait en France un consortium comme Reacting, une structure pourtant créée pour coordonner la recherche des maladies infectieuses émergentes »

Ouest-France 13/10/20


Lire la suite - commenter...

Parler et convaincre. Voilà l’objectif du gouvernement dans les prochains jours qui a bien conscience des “injonctions contradictoires” ressenties par les Français. Et de résumer ainsi l’état d’esprit général : “On ne veut pas culpabiliser les gens, on veut simplement tenir un discours de responsabilisation pour éviter la souffrance, les morts et la saturation du système hospitalier”.

Huffpost 12/10/20


Lire la suite - commenter...

GIF - 43.6 ko

Un conseiller technique en aquaculture, à l’origine d’une invention qui peut participer à la révolution anti-plastique...
Christian Guyomar, inventeur d’un cordage biodégradable que des marins-pêcheurs de l’île de Groix sont en train de tester.

écouter à partir de 8mn 10
https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-12-octobre-2020
(Philippe Bertrand)


Lire la suite - commenter...

mais mais , TOUT VA TRES BIEN !!!

4,5% des infirmiers déclarent avoir été invités à venir travailler alors qu’ils avaient été testés positifs.

« Alors que 34.000 postes d’infirmiers sont vacants en cette rentrée 2020 (...) ces conditions de travail dégradées nous font courir le risque de voir toujours plus d’infirmiers ’jeter leur blouse’ », estime l’Ordre. 37% disent d’ailleurs vouloir « changer de métier » depuis la crise.

L’Obs 11 octobre 2020


Lire la suite - commenter...


Articles précédents :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...