"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
ARCHIVES
JPG - 12.7 ko

Compte-rendu (26-09-17)

Rapport d’activité
D’octobre 2016 à mai 2016, 6 conférences traitant volontairement de sujets très diversifiés.

On note une prédilection certaine pour les thématiques touchant à la vie et l’expérience des groisillons (beau succès pour les conférences de Jo Le Port et Christian Bargain, mais aussi celle de Pierre Bouche).
Les conférences sont gratuites, (...)

Lire la suite - commenter...

Olivier Le Nézet : il est inadmissible qu’Eolfi ne s’inquiète pas davantage d’extraire le tube. On frise le drame en mer. » Il envisage de porter plainte ce mardi contre Eolfi et contre le préfet maritime de l’Atlantique pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « marquage non réglementaire d’un danger en mer ».
C. JOSSE - Ouest-France 03/10/17

Pêcheurs en colère contre un engin mal signalé
Planté à la verticale dans le sable, l’engin d’Eolfi monte à dix mètres au-dessus des fonds, une zone où travaillent quelque 70 bateaux de pêche dont une bonne moitié au chalut. O. Le Nézet : "Aucune opération de récupération n’a encore été menée". "la bouée temporaire va être remplacée par un marquage plus définitif", indique C. Chabert.
Le Télégramme 03/10/17

Lire la suite - commenter...

JPG - 128.4 ko

(Groix, un été 99)

Je remercie Ricardo Montserrat de m’avoir donné (en début d’année) ce texte inédit que nous allons vous offrir en feuilleton. (ça nous changera de celui qui vient de se terminer...)

(...) — Et rebelote pour Beudeff, un mois de fermeture ! Santé, Jo !

Des fesses ! Pas des sacs gonflés de vent comme les filles qu’ont passé leur temps le cul sur un banc, non ! Dignes d’être exposées dans la vitrine de Loïc sous l’étiquette “Charolais premier choix”. Et les béquilles, donc ! Sous des fesses comme ça, il en fallait pour tenir la mer. Peut-être qu’elle avait eu une sirène pour grand-mère, elle ne marchait pas, elle glissait. T’avais juste envie de remonter à l’endroit où ça plissait, au croisement des nageoires, quoi.

— Ne dis rien de plus ou tu vas m’échauffer. Fais le tour pour me la croiser par-devant. Tu as des filles, tu les vois par-derrière, tu te dis : “Oh ! la belle chaloupe !” et, une fois devant, t’as l’impression qu’elles se sont payé le quai.

Lire la suite - commenter...

JPG - 298.5 ko
A "L’Ecume"
le 5 octobre
à partir de 16h30 :

INIZI propose
une rencontre avec André Minvielle

Lire la suite - commenter...


Articles précédents :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60